001P_2018 JULIE CHENOT -  
Mon travail, mon parcours :Ecologue naturaliste de formation et photographe à mes heures perdues,j’aime immortaliser les instants magiques que nous propose la nature, les voyages, les rencontres insolites.J’aime figer le temps où la lumière, les couleurs, les formes se mêlent en harmonie pour laisserun souvenir provenant d’ici et d’ailleurs mais qui restera à jamais gravé sur la photographie et surtout dans nos mémoires. Juste pour le plaisir de la photographie.
001P_2018 JULIE CHENOT
Commentaire image
002P_2018 GISELLE MUSICIEN  - Une rue Irlandaise dans une rue Vauclusienne
La rue est mon domaine et l’humain en est le cœur. Parce que… mes yeux voient la vie dans toutes ses nuances, je me passionne pour la photo de rue restituée en couleurs. C’est la magie de l’instant, que je cours cueillir dans les foires, brocantes, fêtes, de mon pays la plupart du temps, où je tente de passer inaperçue lorsque tous sont affairés autour de l’occupation du moment ou le nez dans le portable, les lèvres dans une glace à la lavande, l’œil aux aguets dans l’écran géant à photographier, l’oreille dans la musique, les pieds en randonnée… Mon regard dans la foule est à l’affut du geste insolite, de la spontanéité, de l’innocence du « pas vu, pas regardé »… un photographe de rue peut être capturé par un autre, mais hélas, le moment n’est pas encore venu… Souvent, pour que la journée de chasse à l’homme ne soit pas bredouille, j’écoute la parole des murs toujours empreints d’histoires neuves ou anciennes : les délavés, les inachevés, les clinquants, les moches, les mal construits, les crouteux, les beaux, les craquelés, les oubliés, les décorés empreints de la trace du graphiste, du poète, de l’électricien, du tagueur, du temps qui passe, du peintre, des vieilles enseignes au goût d’antan,…En 2018, interdite de photographier, par mon épaule fracturée, au cœur d’un Mont-Ven-Toux verglacé et tousseux, j’ai le plaisir de vous offrir en partage, un moment irlandais du printemps 2017, dans un charmant petit village. En attendant mon rétablissement, une rue Irlandaise dans une rue Vauclusienne, voilà un beau réconfort.
002P_2018 GISELLE MUSICIEN
Commentaire image
003P_2018 PAUL JOLICOEUR -  
pauljolicoeur.org
paul.joseph.jolicoeur@gmail.com
Depuis 2011, Paul Jolicoeur photographie Guet Ndaret l'Île Saint Louis, parties importantes del’ancienne capitale coloniale Saint-Louis au norddu Sénégal. Ainsi sur une période de plus de sept ans,en se mêlant discrètement à la vie du quartier,le photographe de rue capte patiemment un éventailde moments uniques et inspirants qui deviennentle sujet de sa création artistique.À travers son objectif, il découvre des compositionsriches et parfois inattendues. Il explore les jeux deplans et les effets de clair-obscur à travers les ruesoù les murs immensément colorés et marqués par le tempsoffrent une toile de fond percutante.
003P_2018 PAUL JOLICOEUR
Commentaire image
004P_2018 ROMY MÉRAUD BEAUME - romymeraud7@gmail.com
 
 
004P_2018 ROMY MÉRAUD BEAUME
Commentaire image
005P_2018 MARYSE BRAULE - maryse.et.georges@orange.fr
005P_2018 MARYSE BRAULE
Commentaire image
006P_2018 ALAIN MATHYS - 
http://www.ipernity.com/home/balatre
balatre41@orange.fr
Photographe amateur, j’ai commencé à réellementm’intéresser à la photo dans le milieu des années 80avec un boîtier Pentax ME Super. La famille et les paysages furent mes premiers sujets.Après quelques stages pour asseoir mes connaissances,je me suis dirigé vers un boîtier numérique Pentax K10. Avec l’arrivée de la retraite, j’ai changéde constructeur et travaille désormais avec un D850 doublé d’un D700 Nikon. J’utilise principalement un objectif Nikkor 35mm à ouverture 1.8 et un Nikkor 105mm ouverture 2.8. Un 24/70 etun 70/200 de chez Nikkor viennent compléter ma « collection ». Si je n’ai pas de sujet de prédilection, je préfère cependant la macrophotographie et les photos de lumières de Loire. L’achat récent du D850 m’a conduit à revenir également vers le noir et blanc.
006P_2018 ALAIN MATHYS
Commentaire image
007P_2018 GILLES MONACO - www.flickr.com/photos/monacogilles
gilles.monaco@laposte.net
 
J'ai commencé la photographie au début des années1980 vers l'âge de 20 ans . A l'époque le procédé argentique était roi.Je suis passé au mode numérique il y a 5 ans environ .Je fais partie du photoclub PHOCAL situé à La Penne sur Huveaune près de Marseille.En tant que photographe je suis plutôt un paysagiste tant urbain que nature.J'affectionne aussi beaucoup la prise de vue nocturne.Mon terrain de chasse favori se situe près de chez moi à Gémenos dans les BdR dans mon proche environnement .
 
007P_2018 GILLES MONACO
Commentaire image
008P_2018 MICHEL GAUTIER - michelgautier90@sfr.fr
 
Photographe amateur depuis quelques années, je privilégie les photos qui me serviront,plus tard, de déclencheur de souvenirs, mes photos sont un rappel des émotions(paysages merveilleux, douceur d'un instant, efforts sportifs, etc.. )que je ressent au moment de presser sur le bouton du déclencheur de mon appareil et mon plaisir est de pouvoir partager cette émotiona toutes celles et ceux qui prendrons le temps de les regarder.Mes sujets de prédilection sont les souvenirs de vacances, les sports mécaniques (en particulier les rallyes automobiles).Autodidacte. Actuellement, j'utilise un bridge SONY DSC-HX400V. Je n'utilise aucun programme de retouche photo.
008P_2018 MICHEL GAUTIER
Commentaire image
009P_2018 MAXIME CROZET - http://maximecrozet.wixsite.com/photography
crozetmaxime@gmail.com
 
Je voyage seul et de manière indépendante, en immersion totale, en permanence à l’affût d’un visage,  d’une rencontre, d’une expression singulière, à la recherche de ces instants précis et précieux du quotidien. Je voyage pour découvrir la lumière des paysages et des scènes de vie, mais surtout la lumière de l’âme qui illumine les visages et les regards. Souvent à la lisière du reportage, je m’éloigne de l’ensemble pour me concentrer sur l’unité.  A travers mes photographies, issues de la richesse de mes rencontres, mon regard nomade  illustre la diversité anthropologique, documentaire ou encore affective du portrait. Mes clichés sont le fruit du hasard et de ma marche. Dans une confrontation essentielle à l’autre,  je sillonne le monde avec pour objectif de photographier des personnes de toutes conditionssociales qui, dans leur diversité, nous ressemblent.
009P_2018 MAXIME CROZET
Commentaire image
010P_2018 JEAN-SEBASTIEN BERCHE - jsberche@icloud.com
 
 
010P_2018 JEAN-SEBASTIEN BERCHE
Commentaire image
011P_2018 PAOLO - Cette photo a été prise dans le parc Kruger, en Afrique du Sud, tôt le matin, en septembre 2007.Bien que s'agissant d'un parc, les animaux sont totalement sauvages et j'ai pu profiter decet éclairage particulier avec la poussière  soulevée par le troupeau.
011P_2018 PAOLO
Commentaire image
012P_2018 ANNE-CHARLOTTE COMPAN - www.annecharlottecompan.com
contact@annecharlottecompan.com
 
Photographe autodidacte, j'ai d'abord navigué dans les univers de l'éducation spécialisée et de la communication. A la croisée de ces chemins, j'ai décidé de devenir photographe pour raconter les personnes et les sujets qui me touchent. Après une formation au CFPJ je travaille aujourd'hui sur les sujets d'actualité et les thèmes qui me sont chers tels que l'exclusion, le handicap, les rapports entre l'homme et la nature. Je suis membre du Studio Hans Lucas depuis juillet 2016.
012P_2018 ANNE-CHARLOTTE COMPAN
Commentaire image
013P_2018 EVEBERDIER  - eveline.berdier@free.fr
 
Ma passion pour la photographie ne date pas d’hier ! J’aurais aimé mettre en image ma joie,lors de ma découverte de ce Polaroid, reçu en cadeau pour mes 14 ans. Ce fut une découverte extraordinaire, jamais délaissée et surtout approfondie depuisces cinq dernières années. La photographie de portraits, me permet d’exprimer ma sensibilité,en immortalisant la perception ressentie d’un instant, en faisant durer un regard, une pose, une expression,la joie, le doute, la réflexion, en un mot la vie ! La photographie a un pouvoir d’évasions, dont je luisuis reconnaissante, j’apprécie de pouvoir mettre sur papier ces paysages, rues, ces chemins,ces détours insolites, insoupçonnés, inattendus, atypiques !Quel merveilleux plaisir que de pouvoir partager ces instants avec les autres.
 
013P_2018 EVEBERDIER
Commentaire image
014P_2018 CHRISTIAN LE SAINT - objectifone.wixsite.com/christianlasaint
bricoman.christian@hotmail.fr
Je me prénomme Christian Le Saint , je suis photographe né à Granville.Passionné depuis toujours par la photographie c’est à l’âge de 20 ans suite à la rencontre du monde de Robert Doisneau lors d’une exposition à l’hôtel de ville de Paris que j’ai décidé de pratiquer cet art. Autodidacte de nature, j’ai appris la photographie en observant et au travers des nombreuses rencontres humaines ainsi qu’artistiques qui ont jonchées ma vie. C’est grâce à l’obtention d’un premier prix Européen de photographie en 2008 ainsi qu’un passage remarqué à Paris au salon des artistes indépendants de même que l’exposition que j’ai réalisée à la galerie internationale d’arts contemporains Thuillier que je viens d’obtenir le diplôme d’étain des Arts Sciences et Lettres que j’ai plus développer mon art.Pour finir, je retiendrais particulièrement un nom, celui de Robert Doisneau. Bien qu’aujourd’hui décédé cet artiste que j’ai découvert grâce à une exposition rendue en son hommage à la Mairie de Paris à fortement influencer mes oeuvres et plus particulièrement la manière dont elles sont composés. C’est aussi suite à cette découverte que j’ai constaté un tout autre intérêt à la photographie qui est celui de laisser une trace, une empreinte de soi , bien que nous ne faisions plus partie de ce monde et donc de perpétuer cet aspect de vie après la mort …
014P_2018 CHRISTIAN LE SAINT
Commentaire image
015P_2018 BÉNÉDITE TOPUZ -  
benedite@topuz.eu
www.topuz.eu
La saison des pluies au Cambodge dure de mai à mi-novembre. En 2013, j’ai séjourné dans ce pays durant cette saison.À Phnom Penh, les rues ont été inondées pendant plusieurs jours. Chacun semble s’y être habitué et beaucoup marche pieds nus.Cette photo est extraite d’un carnet de voyage réalisé durant ce séjour
015P_2018 BÉNÉDITE TOPUZ
Commentaire image
016P_2018 SANDRINE DELAGE - http://sandrinedelage.com
sandrine.delage@gmail.com
 
 
016P_2018 SANDRINE DELAGE
Commentaire image
017P_2018 LAËTITIA GUILLOU - http://lgpics.tumblr.com
lgcarnetsdevoyage@gmail.com
« Nuits indiennes » de Laëtitia GuillouCette photographie est extraite de la série rétrospective « nuits indiennes », photographies, carnets de voyages de Laëtitia Guillou. Partie l’hiver 2015, mégapoles, processions, villages, terres, mers,temples constitueront son itinéraire. Plus de 14 villes visitées, dont Madras, Bombay,Kanyakumari, Hampi, soit un voyage de plus de 4000 km dans les Indes du Sud.
017P_2018 LAËTITIA GUILLOU
Commentaire image
018P_2018 BRUNO MAZODIER - www.mazodier.com
noad@mazodier.com
 
018P_2018 BRUNO MAZODIER
Commentaire image
019P_2018 STÉPHANE LANOUX - www.stephanelanoux.com
lanoux@gmail.com
 
Stéphane Lanoux est un photographe humaniste vivant à Paris. Sa sensibilité s’est développée avec ses voyages,rencontres et échanges avec diverses populations et ethnies, parfois défavorisées ou oppressées, notamment en Asie,Moyen Orient, ou Afrique. Sa photographie, essentiellement de rue, est nourrie de ces échanges et constitue un témoignage de la vie souvent ignorée de ces personnes. Il a commencé à exposer à Dubaï en 2014 et, par la suite, a été régulièrement mis en avant par des galeries, magazines photoet organismes humanitaires en France et dans d’autres pays.
019P_2018 STÉPHANE LANOUX
Commentaire image
020P_2018 NATHALIE PARISET - natha.andre@laposte.net
 
Passionnée de photographie, de randonnées et de voyages, j’aime fixer sur le papier, à la manière d’un peintre,les couleurs chatoyantes et les différentes lumières  que nous offrent la nature et les paysages. Pour l’aspect technique, j’ai écouté les conseils que me prodiguaient des pros, tout en m’inspirantde cartes postales touristiques.  J’ai également complété mon initiation et ma formation par des tutos disponibles sur Internet,  tant pour la prise de vue que pour le traitement des images sur ordinateur.
020P_2018 NATHALIE PARISET
Commentaire image
 
 
Powered by Phoca Gallery